Categories

Accueil > Actus > La réfection des courts de tennis prévue pour 2020

9 décembre 2019
pradel

La réfection des courts de tennis prévue pour 2020

Le Maire, Dominique Deynoux, a réuni son conseil municipal mercredi soir. Le projet de réfection de deux courts de tennis était à l’ordre du jour. D’autres sujets ont été abordés. Le point.

A la suite de l’apparition de fissures importantes sur les deux courts de tennis, le Conseil municipal d’Hurigny s’est prononcé en faveur de leur réfection.
Les travaux vont consister à mettre en place une couche drainante afin d’isoler l’ancien et le nouveau revêtement et de permettre l’écoulement des eaux. Après la pose d’un coffrage périphérique, une dalle en béton poreux monolithe sera construite pour conférer une grande solidité aux terrains. Ensuite, deux couches croisées d’un liant élastomère en phase aqueuse apportant une grande résistance au film de surface seront pulvérisées. Une excellente résistance à l’usure ainsi qu’un agrément de jeu antidérapant seront obtenus par l’utilisation de silices de granulométrie adaptée. L’application d’une troisième couche apportera le renforcement nécessaire avant le tracé des lignes de jeu. Le coût du projet s’élève à 42 500 € HT.

Tarif de la bibliothèque, périmètre de protection, les autres sujets à l’ordre du jour
"La réfection des deux courts permettra au Tennis Club et à l’école de mini tennis de pratiquer le tennis dans les meilleures conditions", assure Dominique Deynoux, maire d’Hurigny
Afin de faciliter le financement de l’opération, deux subventions sont sollicitées : l’une auprès de l’Etat au titre de la Dotation d’équipement des territoires ruraux, l’autre auprès du Département de Saône-et-Loire au titre de l’appel à projets 2020.

Pour faciliter l’instruction des demandes d’autorisation d’urbanisme, le conseil municipal a sollicité la réduction du périmètre de protection appliqué sur le territoire communal suite à l’inscription au titre des monuments historiques d’une maison villageoise et ses dépendances .
Pour la deuxième année consécutive, le conseil municipal décide de ne pas augmenter les tarifs d’inscription à la bibliothèque municipale, qui restent fixer à compter du 1er janvier à 4.70 € pour les habitants de la commune et à 9.40 € pour les extérieurs.
Le conseil municipal a validé la modification des statuts du Syndicat intercommunal de gestion des activités de loisirs des enfants, qui devient un syndicat à la carte avec une compétence obligatoire et deux compétences optionnelles. Il a également entériné la modification des statuts de Mâconnais Beaujolais Agglomération, en particulier suite à la prise des compétences eau et assainissement à compter du 1er janvier 2020.

Commentaires

Répondre à cet article